La Trabant 601, la voiture venue de l’Est…

Quand on pense à l’ex-Allemagne de l’Est, on visualise tous l’incontournable Trabant 601.

Fabriqué de 1964 à 1990 par l’entreprise d’état Est-allemande VEB Sachsenring Automobilwerk Zwickau (AWZ). La Trabant est aujourd’hui une voiture culte en Allemagne : elle représente un morceau de l’histoire du pays à elle toute seule.

En 1964, AWZ lance la Trabant pour remplacer le modèle existant, la Trabant P50 qui a 8 ans d’existence. Ses lignes sont revues de façon à mieux coller à la mode esthétique du moment. Le résultat final lui permet de faire bonne figure face à sa concurrente d’Allemagne de l’Ouest : la Coccinelle de Volkswagen.

trabant-601-publicite

A cette époque, la RDA connait des pénuries chroniques d’acier. Pour pallier à ce manque, la carrosserie de la Trabant est fabriquée en Duroplast, un matériau composite thermodurcissable. Ce procédé permet également de gagner du temps dans la fabrication de la voiture, 70 heures, soit 60% de moins par rapport à la fin des années 50.

Une voiture qui se « mérite ».

La Trabant 601 arrive sur le marché est-allemand en 1964. Si elle affiche un prix dérisoire, 1.000 Ostmarks, celui-ci est purement symbolique. En effet à ce prix vous n’avez quasiment que la carcasse (et le moteur) ! Il faut encore ajouter un grand nombre d’options dont certaines sont indispensables : les roues, les sièges « conforts » et le volant « spécial » (la version « standard » n’existait pas) ou encore les ceintures de sécurité pourtant indispensables pour pouvoir immatriculer la voiture.

berlin_trabant1

Toutefois pour avoir un Traban, il ne suffit pas d’avoir l’argent, il faut gagner le droit de la posséder. En RDA (et dans les tous pays communistes), avoir une voiture se « mérite ». En effet, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir acquérir une voiture comme avoir réalisé de bonnes actions sociales, occuper un poste à responsabilité ou encore avoir dénoncé un contrevenant !

Mais la plus grande qualité de tous futurs propriétaires de Trabant est incontestablement la patience : dans les années 80 les délais de livraison sont en moyenne de 10 à 15 ans !

trabant-transportjpg

Alors que le modèle précédent, la P50, n’était pratiquement pas sorti d’Allemagne de l’Est, la Trabant 601 passe les frontières et s’exporte dans de nombreux pays, principalement du bloc soviétique : Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Yougoslavie, etc.

La Trabi, voiture culte d’une époque

Mais le succès de la Trabant s’effondra avec le Mur de Berlin.

Le 9 novembre 1989, face à la pression populaire, l’Allemagne de l’Est ouvre une partie du Mur de Berlin symbole de la séparation entre la RDA et la RFA. Des centaines d’allemands de l’Est passent le mur au volant de leur Trabant pour découvrir leur monde occidental. En 1990, le marché s’ouvre à la concurrence et les allemands de l’Est délaissent la désuète Trabant pour des marques de l’Ouest (Volkswagen, Opel, etc.).

foules

La dernière Trabant 601, le 2.818.547eme exemplaire, est fabriquée le 25 juillet 1990.

De nombreux clubs à travers le monde sont consacrés à la Trabi notamment en Allemagne de l’Est.

trabant-1-2

Il vous reste encore une chance de faire un tour dans une Trabant : certaines sociétés proposent aux touristes de visiter Berlin en Trabant mais grand luxe : dans des modèles carrossés limousine ou cabriolet.

sightseeing_berlin_trabi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :