Le Drift


Attachez vos ceintures et embarquez avec nous à bord de cette nouvelle aventure…

En vrais passionnés d’automobile, il était important pour nous de soutenir cette nouvelle discipline automobile sportive riche en rebondissement grâce à son côté ‘spectacle de glisse’.

Le drift : Kezako ?

« Drift » signifie « Glisse » en anglais. Les voitures s’affrontent en glissant, en faisant des dérapages d’un côté et de l’autre sur une piste de course, sous contrôle et maîtrise des pilotes. Tous les véhicules sont « à propulsion », les roues arrière sont motrices et entrainent le véhicule.


Petite leçon d’histoire…

Le Drift est apparu au Japon dans les années 80, de manière illégale sur les routes sinueuses de montagne. L’objectif étant de prendre les virages le plus rapidement possible sans perdre de vitesse. Au fil du temps de vraies techniques sont apparues, perfectionnant les performances et techniques des pilotes.

La vitesse, l’angle d’attaque, le contrôle du véhicule et le show à l’attention du public deviennent ainsi les critères sur lesquels les pilotes seront jugés et classés. Attention, comme chaque compétition, tous les coups ne sont pas permis. Il y a des règles très précises à respecter sous peine d’être éliminé de la course. Faire un tête-à-queue ou encore foncer dans son adversaire entraîne une exclusion immédiate.

Les pilotes doivent donc user de toutes les tactiques pour déstabiliser leurs adversaires mais dans le respect des règles.


A chaque discipline son vocabulaire

Pour gagner, il faut être le plus agressif et le plus rapide possible, en réalisant des « e-brake » ou des « long slide » par exemple.

Le « e-brake » qui signifie frein d’urgence, consiste à activer le frein à main en le laissant déverrouillé, ce qui permet à la voiture de se redresser en sous-virage en courbe.

Quant au « long slide », c’est une technique uniquement utilisée à grande vitesse. Elle consiste à tirer le frein à main dans une ligne droite de manière à prendre beaucoup d’angle et ainsi se préparer pour le virage qui arrive.

Durant les compétitions, les pilotes passent plusieurs rounds pour pouvoir se qualifier au suivant. Après avoir fait une séance seul sur deux tours, les 16 premiers sont qualifiés d’office. Les pilotes restants tentent ainsi de se qualifier lors du second passage. Les 32 pilotes passent les rounds éliminatoires sous forme de battle appelé « Top 32 », puis « Top 16 ». Une fois passée cette étape, il faut se qualifier pour le Best 8, puis le Final Four, réunissant les 4 meilleurs, avant la grande finale !


Une compétition de référence

Le Championnat de France de Drift est la seule compétition de référence en France, reconnue depuis peu par la Fédération Française de Sport Automobile (FFSA). Elle se déroule en 8 rounds tout au long de l’année et accueille plus de 50 pilotes confirmés dans la discipline.


Pour suivre la saison en direct : par ici !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :